bis-Hôtel d' Orient 2.jpg

Grand Hôtel d'Orient

bis-Hôtel d' Orient 2.jpg

Petite histoire du Grand Hôtel d'Orient

Les premières références à l'Hôtel d'Orient se trouvent dans un article écrit par le Commandant Rocas et consacré à la Place d'Armes (1). Les faits se déroulent en 1847, les Français occupent Blida depuis 1840 et déjà il semble que la place d'armes soit entourée des bâtiments que nous avons connus (fig 1). L'immeuble qui deviendra l'Hôtel d'Orient est le siège de la Division d'Alger commandé par le Général Yussuf et pour le moment l'hôtel se trouve sous ce nom rue d'Alger dans un immeuble à balcons en face du magasin de cycle Remadni.

A cette époque, la place d'armes sert de terrain de jeu de paume aux officiers de la garnison et pendant ces périodes des sentinelles placées aux 4 coins empêchent quiconque de traverser la place.

 

Cela entraine un certain mécontentement parmi la population mais pour ne pas affronter directement l'autorité militaire, la municipalité décide alors de faire creuser un bassin au milieu de la place: une façon plus ou moins élégante de dire aux officiers "allez jouer ailleurs". Le bassin est donc creusé mais dans la nuit qui suit, sur un ordre du général Yussuf commandant la Division, le bassin est comblé par une corvée militaire. Le maire, Mr Lemoine croyant à une brimade ou à une plaisanterie fait recreuser le bassin le lendemain. Hélas la nuit suivante, les militaires répétent la manoeuvre.

Monsieur Lemoine se rend à Alger au Gouvernement Général  pour évoquer ces brimades. Le Duc d'Aumale, Gouverneur Général décide le transfert immédiat à Alger  du siège de la Division qui libère donc l'immeuble.

C'est ainsi que le Grand Hôtel d'Orient prend possession des lieux et ne les quittera plus.

On peut voir son évolution sur les cartes postales suivantes . Avant 1912  l'hôtel occupe tout le corps d'immeuble situé entre la rue Gueydon et  la rue d'Alger (fig  1). Après 1912 (date de construction du kiosque en béton), apparait sur la partie gauche, une extension verticale de  3 étages (fig 3)

fig 1

Les kioques en bois et démontables ont été utilisés jusqu'en 1911

fig 3

****

Le Grand Hôtel d'Orient se trouve sur la place principale de Blida en plein centre ville et seulement éloigné de la gare d'environ 1000 m.. Un service de transport omnibus ou automobile est assuré à la clientèle entre  la gare et l'hôtel.

 

Le Grand Hôtel d'Orient  devient un hôtel de grande renommée et  il est régulièrement cité dans les différents guides touristiques.

"Grand Hôtel d'Orient, rue Bab el Sebt et rue d'Alger, sur la belle place d'Armes, tenu par Monsieur Lebelhomme. Cet hôtel de premier ordre, situé au centre de la ville et à proximité des administrations, offre à MM les1868: Le Grand Duc Alexis de Russie   voyageurs, touristes et étrangers, tout le confort désirable. Déjeuners et dîners sur commande et à prix fixes. Salon pour noces et repas de corps. English cook service.  (Annuaire François Gouillon -1880) (2)"

 Le 12 /8/1868  Un banquet est donné à l'Hôtel d'Orient pour le Grand Duc Alexis de Russie

 

Annuaire général Algérie 1880

 

 Le TELL 16-10-1893

GHO-1894-02-28.jpg

Le TELL 28-02-1894

De par sa situation le Grand Hôtel d'Orient  permet aux touristes d'effectuer de nombreuses excursions  à Chréa, à Fontaine  Fraîche, dans les gorges de la Chiffa et même jusqu'au Tombeau de la Chrétienne. Toutes ces activités sont proposées aux voyageurs par la direction.

pub (3).jpg

pub (4).jpg

 

 

GHO1894-03-17.jpg

Le TELL 17-03-1894

 Le_Tell_1895-03-02-GHO.jpg

Le TELL 02/03/1895

Le_Tell_1895-03-13-GHO.jpg

Le TELL 13/03/1895

Le_Tell_1895-03-27-GHO.jpg

Le TELL 27/03/1895

 

Le TELL 11/01/1896

De nombreux propriétaires se succèdent à sa direction,  mais  la qualité reste toujours présente. Les visiteurs les plus célèbres y sont accueillis  et la renommée de son chef est telle que lors de la visite du Président Loubet en 1903, c'est le chef de l'Hôtel qui assure le banquet aux Amis Réunis.

En 1905, c'est au tour du roi Edouard VII d'Angleterre de visiter Blida (3). Un banquet somptueux, préparé par le Chef  Auguste Cassius lui est offert dans les salons de l'Hôtel..

Qu'on en juge d'après le menu

Huitres de Marennes

Brochet du Golfe, Sauce verte

Suprêmes de volaille

Côtelettes d'agneau, Purée chateleine

Petits pois fins à l'Anglaise

Cailles roties

Salade cœur laitue

Bombe impératrice

Desserts

***

Vins: Miliana, Médéa, Monopole en carafe, Pommery

 

***

A noter un fait important: c'est du balcon de l'Hôtel d'Orient que  Mr.Besson  le photographe  de l'Afrique du Nord Illustrée réussit à prendre ce superbe cliché de R. Métrot survolant Blida le 1/1/1910

 

***

pub (5).jpg

***

 

En 1919, changement de propriétaire, c'est Mr Pansin qui prend  la direction de l'Hôtel et  la qualité reste d'un excellent niveau

pansin-Echo d'Alger-1919-05-22.jpg

Le 31/01/1922, c'est la visite du gouverneur Général avec l'inévitable réception et banquet à l'Hôtel d'Orient

 

 

Menu proposé lors de la visite du Président Alexandre Millerand en avril 1922.

Hors d'oeuvre à la Parisienne

Jambon d'York à la Gelée

Poisson du Golfe sauce Mireille

Vin; Médéa blanc clos St Raphaël

Turban de Volaille Chanteclerc

Suprême de foie gras truffé

Vin: Staouéli monopole blanc

Petits pois nouveaux Côte d'Azur

Dindonneau rôti en volière

Vin: Staouéli monopole rouge

Salade Cloquette

Parfait au parfum de la ville des roses

Champagne: Moet et Chandon

Chantilly Brillat-Savarin

Petits fours parfumés

Biscuits

Corbeille de fruits

Café - Liqueurs

 

***

 Au mois d'avril 1931, c'est au tour du Gouverneur Général de l'Algérie, Mr Carde, de visiter Blida et d'être reçu à l'HO. Il faut ici rappeler que Jules Garde a été élève au  Collège de Blida.

        

 

******

Parmi les  personnes qui ont dirigé cet hôtel, on trouve (liste non exhaustive) MM Le Belhomme, Cassius, Mercier, Gemon, Augustin, Pansin, Smadja et Catala.

 

 L'Hôtel comprend une cinquantaine de chambres avec bains , douches et chauffage central, un confort moderne. Mais ce qui retient l'attention des blidéens (jeunes et vieux), c'est sa salle du premier étage dans laquelle se donnent des banquets et surtout les bals: de la Croix Rouge, du  FCB, de l'Aviation et des associations comme les philosophes et plus tard les philo-maths.

Il faut signaler aussi que dans un article du Tell du 15 janvier  1939, il est question de 2 salles de bal et de 2 orchestres pour un Bal de l'Aviation.

 

Promotion du bal des Philosophes dans le Tell

ou encore une autre année  cette annonce parue dans le TELL du 14 janvier 1939 et annonçant le bal des philosophes

Bal des philosophes

"Le bal des Philo sera certainement la plus brillante des soirées mondaines de la saison blidéenne. L'élegance et le bon goût se joindront le 5 mars à l'originalité Car, au seuil de ce printemps nouveau, les fleurs dont Blida est paré en ce moment mettront leur note ravissante et gaie à la fête. Et dans les luxueux salons de l'Hôtel d'Orient le plus délicieux spectacle s'offrira à la vue des invités. Celui de nos charmantes jeunes filles se livrant à l'art si coquet de la danse sous un dôme de mimosa et de violettes.  De plus le comité prépare avec un cotillon et des accessoires supérieurs à ceux du premier bal une surprise aussi plaisante qu'agréable. De sorte que toute la meilleure société de notre cité des roses attend avec impatience samedi soir. Et bien de jolis doigts cousent avec fébrilité des travestis superbes.

NB:Il est rappelé que les personnes munies de cartes d'invitation peuvent retirer les cartes d'entrée au Syndicat d'Initiative."

******************

Il faut signaler aussi qu'en 40/41, il héberge la commission d'armistice composée d'officiers de réserve italiens.

******

 

L'Hôtel a ses orchestres attitrés comme Morgera, Jo Barousse et Claude Gérard mais ne se prive pas d'inviter les orchestres de la capitale comme Lucky Starway et Jean Christian Michel. Notre compatriote Georges Blanés s'y produit lui aussi.

jo-barousse02.jpg

Jo Barousse

 

Claude-gerard1.jpg

Claude Gérard

Georges Blanès

J C Michel

*******

Durant la deuxième guerre mondiale un orchestre de jazz américain s'y produit

Hôtel d' Orient 5.jpg

 *******

Le TELL 2/10/1948

***

Le Grand Hôtel d'Orient disparait un jour et renait sous le nom de Royal Hôtel

 

royal hotel.jpg

 

********************

Cet hôtel restera aussi le lieu où se sont nouées de nombreuses solides et éternelles  relations.

GHO-JS-Jo-B.jpg

 ****************************

Témoignages

L'hôtel d'Orient : souvenir inoubliable des bals le dimanche après-midi, accompagnée de mes parents. Divertissement pour les familles attablées, un oeil sur leurs progénitures féminines très sollicitées par la concurrence masculine civile et militaire.

Un cavalier attitré pour le boogie boogie, un autre pour le paso doble ou le tango. Quant aux premières notes de musique de l'orchestre Jo Barousse pour le slow, les garçons se précipitaient ....les refus des filles étaient nombreux, ayant l'embarras du choix.

 "elle est promise" se répétaient jusqu'à l'heureux élu...  Premier corps à corps langoureux au son de ...sur ma vie de Charles Aznavour.

L.P.

 Il n'y avait à ma connaissance qu’une salle de danse, on y accédait en prenant un grand escalier qui menait au 1er étage, lieu de la salle en question.

Niveau banquets, la croix rouge, bal de la coiffure, des philo-mat, bal du FCB, bal masqué du basket du FCB, bal des blouses bleues de l’école Ducoin-Cormary, bal des conscits....et j’en ai oublié certains.

Y.A

 

Bal de la croix rouge 1961

 

 

1954/1955 ?

(1) https://blidanostalgie.pagesperso-orange.fr/place%20armes/place%20d%20armes.htm

(2) https://blidanostalgie.pagesperso-orange.fr/PUB-anciennes/blida-annuaire-1880.pdf

(3) https://blidanostalgie.pagesperso-orange.fr/visiteurs/edouard%20VII/edouardVII.htm