LE  CERCLE  CIVIL

CREATION DU CERCLE CIVIL

 

En 1896, le 17 NOVEMBRE, quelques Blidéens se réunissent à savoir :

 

Messieurs CHARRIANT - mécanicien -

KREFFT - Sous-Directeur des Contributions

LE GOFF - propriétaire –

de MONTRAVEL - avocat –

THEROND - avoué.

 

Dans les locaux de la Blidéenne une commission est désignée :

Messieurs FAURE - GAY - LAVRISSE - de MONTRAVEL - RICCI Fernand - THERON la composent.

Cette commission est chargée de dresser un projet d'organisation.

Le 23 NOVEMBRE une réunion a lieu, elle a pour objet l'élaboration des statuts d'où il ressort une première décision : "fixer le siège social dans un local de l'immeuble BROSSETTE".

 

Restent encore familiers aux blidéens, les noms de AKOUN - BLANC -BERARD - BULLINGER - BROSSETTE - CHOULET - COMBREDET - CHAPUS - CORMARY - DOUREL FIEVEE - LE GOFF - MAUGUIN - MEYER - PELLENC - de REDON - RICCI - ROURE - TEXIEF VERGES , tous membres fondateurs qui adhèrent à cette décision et règlent chacun leur cotisation fixée à 50F.

 

Au cours de cette même réunion, le premier Comité d'Administration est élu ; il est composé de :

Président : Mr LAVRISSE Vice -Président : Mr RICCI Secrétaire : Mr MESSANCE Trésorier :  Mr GAY

Commissaires : Mrs FAURE - de MONTRAVEL - MARGUERITE - KREFFT -THERON.

 

Première décision du jeune Comité d'Administration :

 

l'adhésion au CERCLE CIVIL est fixée à 10F.

Le 9 DECEMBRE, nouvelle réunion qui a pour ordre du jour :

- le bail de location

- le contrat avec la compagnie de gaz

- la confection du mobilier

- la gérance

Six demandes de gérances sont étudiées, celle présentée par Mon­sieur PILOTTE est retenue.

 

Le 5 FEVRIER 1897, l'ASSEMBLEE GENERALE permet de réunir 35 adhérents

 

Monsieur CLOTARD, gérant qui a déjà succédé à Monsieur PILQTTE présente sa démission ; le motif invoqué : "les réclamations relatives au prix consommations, pas n'importe laquelle, celui de la "SACRO-SAINTE ABSINTHE", enfin; il est décidé de ramener de 30 à 25 centimes le prix de cet apéritif, sous réserve que la rinçonnette soit taxée de 10 centimes supplémentaires.

 

Le 4 SEPTEMBRE 1897, l'ASSEMBLEE GENERALE revêt un aspect particulier en effet, elle débute par la démission Président en tête, du Comité d'Administration en exercice.

Cette avalanche de démissions fait suite à une observation, jugée injurieuse, consignée sur le cahier de doléances.

 

Il est vrai que certains ne s'encombrent pas de formules et écrivent ce qu'ils pensent sans se soucier des conséquences.

 

-         Début d'Assemblée houleux , démissions rejetées, enfin le Comité décide de diriger les débats ; on discute sur l'opportunité du transfert du "CERCLE CIVIL" qui se tient dans l'immeuble BROSSETTE pour l'installer au café LAVAL qui a pour propriétaire Monsieur ALMARIC, lequel propose son local pour la somme annuelle de 1200F à laquelle s'ajoutent des servitudes jugées abusives.

-           

- Compte-tenu des moyens modestes du CERCLE, la décision est ajournée

-         le 15 AVRIL, le transfert est enfin adopté par 75 voix pour, 16 contre et 3 abstentions.

 

 

"EXTRAIT DU JOURNAL LE TELL

50 ANS plus tard

Le cercle civil à Blida

Le Café Laval se trouvait à l'angle de la place d'Armes à gauche en allant vers la place de l'église