Un  plan de Joinville  

 

Un peu d' histoire de Joinville

C'est en juin 1839 que le Comte Guyot proposa la création dans l'enceinte du Camp Supérieur  d'un centre qui devait être placé sous le patronage du Prince de Joinville. Il comprendrait 49 lots à bâtir dont un serait réservé pour l'édification d'une école. La conscription territoriale serait de 432 hectares, ce qui permettrait d'attribuer 10 Ha environ à chaque famille.

Son territoire était borné, à l’ouest, par l’obstacle continu sur une étendue de 3.800 mètres; à l’est, il se réunissait aux concessions du village de Montpensier.

Le devis de l'architecte ne demandait pour cette creation qu’une somme de 17.000 francs ; il s'agissait en effet seulement de faire quelques réparations aux travaux d’enceinte exécutés par le Génie. La question de l’alimentation en eau serait résolue à peu de frais par la captation des eaux descendant de la montagne.

L’arrêté de création parut le 5 juillet.

Ces deux centres devaient, d’aprés le projet ministériel, étre peuplés d’ouvriers destinés à fournir de la main-d’oeuvre à la ville de Blida. Pour les attacher au sol, il serait délivré à chacun d’eux un petit lot à cultiver de 2 at 3 hectares.  La ville de Blida, centre de transactions importanteset variées, écrivait Soult à Bugeaud le 21 juillet suivant, a besoin d’avoir constamment à sa disposition, c'est-à-dire à sa portée, une population ouvriére attachée au sol par l’attrait de la petite propriété. Les bras lui font défaut aujourd’hui et la main-d'oeuvre y est à des prix excessifs. Il importe au développement et à la régénération de Blida que cet état de choses prenne promptement fin. C’est pour arriver à ce résultat et aussi pour placer dans la colonie des farnilles nombreuses qui me demandent à s’y rendre que j’ai décidé la création de ces deux villages..

Le peuplement en sera fait avec des familles offrant sous le rapport de l'age, du sexe et de la profession de leurs membres des garanties spéciales.Il leur sera accordé a chacune d’elles un lot à cultiver de 2 a 3 hectares ;elles pourront se bâtir elles-memes des habitations à l’aide de secours en matériaux et sous la surveillance d’un conducteur des travaux coloniaux.

Mais le Gouverneur général, estimant à juste titre avec le Directeur de l'intérieur que des ouvriers urbains devaient s’installer à l’intérieur même de la ville et qu’au dehors il fallait établir uniquernent des familles de cultivateurs avec des lots de terrain plus importants, laissa de coté le projet du Ministre et distribua à chaque colon des concessions de 8 à 12 hectares.

La colonisation de la Mitidja par Julien Franc 1928

********

Evolution de la population de Joinville

 

* 1850-1851 : épidémie de cholera

 

INFO +

Trouvé   (F80797 Archives d'Outre Mer)

en 1844 un Mr SIMONEAU  Garde Chapêtre à Joinville

 

PS: Certaines dates peuvent être  différentes selon  les sources

Joinville vue du ciel

 

  Une série de photos d'écoles de Joinville  

 

 

 

Joinville  vers Blida Joinville  partie NORD